Atlas Social de Caen

De l'agglomération à la métropole ?

Des mobilités différentes selon l’endroit où l’on habite

par Xavier Lepetit

planche publiée le 26 janvier 2022

Les moyens dont on dispose pour se déplacer conditionnent souvent les usages que l’on fait de l’espace. Réciproquement, l’espace dans lequel nous évoluons conditionne nos besoins et nos moyens de déplacement. Une mise en correspondance entre l’armature urbaine du Schéma de cohérence territoriale (Scot) de Caen Métropole et les données d’une enquête de mobilité permet d’identifier différentes pratiques de mobilité, en fonction des localisations résidentielles. Au quotidien, le travail est un motif majoritaire de déplacement auquel s’ajoute de nombreuses autres raisons de se déplacer (loisirs, achats, accompagnement de personnes, etc.). L’ensemble des motifs de déplacement est ici pris en compte.

Les communes urbaines disposant d’un mode de transport alternatif à la voiture

1Le centre urbain métropolitain, cœur de l’agglomération caennaise, concentre une majorité des habitants et des emplois présents dans le périmètre du Scot de Caen Métropole. Ce centre polarise très fortement tous les autres espaces : 72 % des déplacements effectués par les habitants du Scot concernent le centre urbain métropolitain. Ses résidents ont des comportements de mobilité qui reflètent sa densité et l’importance d’une offre de transport alternative, avec à peine plus de la moitié des déplacements effectués en voiture, ainsi qu’une pratique importante de la marche (32 % des déplacements).

2Pour les communes de l’agglomération qui constituent une couronne autour du centre urbain métropolitain, on constate une faible attraction envers les autres espaces, et à l’inverse, une forte dépendance vis-à-vis du centre urbain métropolitain. La mobilité de ses habitants y est plus faible, avec un recours à l’automobile plus marqué (71 % des déplacements). La part des transports collectifs est non négligeable, ces communes étant desservies par un réseau de transports collectifs urbains.

Image

L’armature urbaine du Scot de Caen Métropole et ses flux de résidents

Carte et schéma : AUCAME, Pauchard L., source : EDGT Calvados 2011

L’armature urbaine du Scot de Caen Métropole exprime une hiérarchisation des communes selon leurs fonctions et leurs aires d’influence. Réalisée par l’Aucame en 2018, cette carte en montre une version simplifiée, à l’échelle du Scot, rendue nécessaire pour exploiter les données extraites de l’enquête de mobilité. Note de lecture du schéma : 42 % des déplacements des habitants des communes périurbaines ou rurales se font en lien avec le centre urbain métropolitain, 25 % des déplacements de ces mêmes habitants sont internes aux communes périurbaines ou rurales. Ce schéma illustre la très forte polarisation des déplacements exercée par le cœur de l’agglomération caennaise.

Les communes périurbaines ou rurales et la dépendance automobile

3Les pôles périurbains ou ruraux représentent, pour le reste des communes rurales ou périurbaines, ce que le centre urbain signifie pour les communes d’agglomération. Ces pôles attirent du fait de leur niveau d’équipements et de services. Leurs habitants apparaissent comme un peu moins dépendants de l’automobile, privilégiant les modes actifs pour leurs déplacements de proximité.

4À l’inverse, les déplacements des ruraux et des périurbains sont fortement marqués par la dépendance à l’automobile, face à laquelle les autres modes de transport ne sont pas compétitifs (temps de déplacements trop longs, offre de transports en commun limitée). Ces résidents échangent beaucoup avec les pôles et le centre urbain métropolitain, mais ils se déplacent peu en interne.

Les communes littorales : plus autonomes

5Les résidents des communes littorales ont des comportements de déplacement particuliers, avec une mobilité axée sur la marche et le vélo (30 % des déplacements), ainsi qu’une certaine autonomie vis-à-vis des autres espaces. Ces particularités peuvent être expliquées par la densité littorale des activités et des équipements, ainsi que par les caractéristiques sociales et démographiques des habitants, la part des retraités y étant plus élevée qu’ailleurs.

6Au centre des préoccupations au sujet de la mobilité dans Caen Métropole, se trouve l’usage de l’automobile, cette dernière servant de lien entre les différents espaces. Dans les secteurs périurbains et ruraux, les alternatives sont peu nombreuses et peu concurrentielles. Les ménages sont contraints de recourir à l’automobile puisqu’ils sont dépendants des autres secteurs pour nombre de leurs activités. On utilise la voiture car elle est rapide, grâce à un réseau routier bien développé à l’échelle du Scot, et au-delà. Le cœur du problème reste donc le contrôle de l’étalement urbain, notamment au travers d’une densification des centralités favorisant la pratique des modes actifs et permettant une massification des flux, favorables aux transports collectifs.

Image

Modes de déplacements selon le secteur de résidence

Graphique : Aucame, Pauchard L., source : EDGT Calvados 2011

7Bien que la voiture reste le mode de déplacement privilégié des habitants de Caen Métropole, l’analyse des parts modales, selon les types d’espaces habités, révèle des pratiques qui diffèrent. L’offre modale, la composition du tissu urbain et les caractéristiques sociodémographiques déterminent en grande partie ces pratiques.

Pour citer ce document

Xavier Lepetit, 2022 : « Des mobilités différentes selon l’endroit où l’on habite », in Atlas Social de Caen [En ligne], ISSN : 2779-654X, mis à jour le : 21/01/2022, URL : https://atlas-social-de-caen.fr:443/index.php?id=980, DOI : https://doi.org/10.48649/asdc.980.

Autres planches in : Transports et mobilités

Carte : É. Walker, C. Mellet - 2022.

Se déplacer pour travailler dans l’aire urbaine : des flux multiples

par Étienne Walker

Voirla planche intégrale 
Carte : AUCAME - 2017.

Un réseau routier dense et de grande capacité mais des congestions ponctuelles

par Xavier Lepetit

Voirla planche intégrale 

Graphique : AUCAME, C. Mellet - 2021.

Ménages entrants et sortants de Caen la Mer : qui sont-ils ?

par Ludivine Collette

Voirla planche intégrale 

Carte : AUCAME - 2016.

Les grandes surfaces commerciales, un modèle d’aménagement à réinterroger ?

par Tristan Capron

Voirla planche intégrale 

Photo : AUCAME.

Les effets de la mobilité sur la qualité de l’air

par Xavier Lepetit

Voirla planche intégrale 

Photo : @ Collection Victor Benhaïm.

Le premier tramway à Caen : une petite révolution (1901-1937)

par Michaël Biabaud

Voirla planche intégrale 

Bibliographie

AUCAME, septembre 2013, « Les déplacements des habitants de Caen-Métropole », note d'observation mobilités, 24 pages.

Mots-clefs

Xavier Lepetit

Chargé d’études à l’Agence d’Urbanisme de Caen Normandie Métropole - AUCAME

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Xavier Lepetit

Xavier Lepetit

Laura Pauchard

Ingénieure d'études, Université de Caen Normandie, UMR 6590 Espaces et sociétés (ESO)

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Laura Pauchard

Laura Pauchard

Résumé

Les moyens dont on dispose pour se déplacer conditionnent souvent les usages que l’on fait de l’espace. Réciproquement, l’espace dans lequel nous évoluons conditionne nos besoins et nos moyens de déplacement. Une mise en correspondance entre l’armature urbaine du Schéma de cohérence territoriale (Scot) de Caen Métropole et les données d’une enquête de mobilité permet d’identifier différentes pratiques de mobilité, en fonction des localisations résidentielles. Au quotidien, le travail est un motif majoritaire de déplacement auquel s’ajoute de nombreuses autres raisons de se déplacer (loisirs, achats, accompagnement de personnes, etc.). L’ensemble des motifs de déplacement est ici pris en compte.

Statistiques de visites

Du au

* Visites : "Nombre de visites qui ont inclus cette page (planche) ou nombre de visites uniques. Si une page a été vue plusieurs fois durant la visite elle ne sera comptabilisée qu'une seule fois".
** Total : sur la période sélectionnée.
*** Hits : "Le nombre de fois que le site ou cette page a été visité(e)".