Ouest-Edel  | Atlas social de Nantes  | Plan du site  | Mentions légales  |   Flux RSS

Atlas Social de Caen

De l'agglomération à la métropole ?

Un stade de football pour rénover la ville et son image

par Boris Helleu et Loïc Ravenel

planche publiée le 16 juin 2021

Le club du Stade Malherbe Caen accède pour la première fois à l’élite du football professionnel français en 1988. Un an après, le conseil municipal décide de construire un nouveau stade de dimension européenne. Inauguré en 1925, l’ancien Stade de Venoix accumule les carences : capacité limitée à 11 000 spectateurs, dimensions du terrain qui ne sont pas aux normes, visibilité réduite, etc. Plus qu’un équipement sportif pour son club, le nouveau stade relevait d’un programme visant à transformer le quartier et l’image de la ville. Financé par des collectivités locales, cet équipement a aussi été conçu comme un outil de marketing territorial cherchant à moderniser la ville.

Club régional, public local

1Une enquête menée en 1990 par le Centre d’Études Régionales et d’Aménagement de l’Université de Caen montre que le public du Stade de Venoix est plutôt jeune (67 % des spectateurs ont moins de 40 ans), masculin (à 89 %), fidèle (57 % viennent à tous les matchs) et local (48 % du public vient de l’agglomération caennaise et 28 % de la commune de Caen). Le stade Michel d’Ornano est inauguré en 1993 et trois ans plus tard le club est en ligue 1. Il compte alors 8 500 abonnés mais seulement 2 857 abonnés particuliers payants. Relégué en ligue 2 en 1997, il n’en compte plus que 1 522. Mais l’aire d’influence reste la même : 55 % des abonnés se concentrent dans un rayon de 10 km et 80 % dans un rayon de 30 km. Cette répartition géographique reste aujourd’hui comparable. Si la grande majorité du public provient de l’aire urbaine caennaise, le club ne souffre pas d’une concurrence régionale directe. Il compte ainsi des supporters dans l’Orne et dans la Manche, confirmant son identité régionale portée par le slogan « Normands et Conquérants ». Au total, ce club a connu plus de saisons en Ligue 2 qu’en Ligue 1.

2Une enquête menée en 2016 pour le compte de la Ligue de football professionnel montre que 93 % des spectateurs se rendent au stade en voiture. Le temps de parcours est en moyenne de 1h35 (43 minutes pour l’aller, 52 pour le retour). Les absences aux matchs sont principalement expliquées par des contraintes personnelles ou financières. Mais la difficulté d’accès et de stationnement (pour 20 % des interrogés) ou le temps de transport (16 %) sont également avancés. Le public reste masculin (86 %), jeune (60 % de moins de 45 ans) et local (65 % réside dans le Calvados).

Image

Carte : Ravenel L., Pauchard L., Mellet C.

Origine géographique des abonnés du Stade Malherbe Caen

Environ un tiers des abonnés fait plus de 30 kilomètres pour assister aux matchs. S’il s’agit bien d’un stade régional, son public reste centré sur l’agglomération caennaise. On remarque le peu d’abonnés pour l’Eure et la Seine-Maritime, comparativement à la Manche.

Le stade Michel d’Ornano vu de l’Est (boulevard Georges Pompidou)

Image

Photographie : Jean-Marc Fournier, 2020

Les travaux menés en 2016, à l’intérieur et à l’extérieur du stade, affirment l’identité régionale du club de football.

Rénovation et exploitation : du public au privé

3Si le club Stade Malherbe est aujourd’hui aux mains d’actionnaires privés, le bâtiment du stade Michel d’Ornano reste la propriété de la ville de Caen. Or, un stade s’entretient et doit répondre à de nouvelles normes et standards. Par exemple, la ville a dû réaliser des travaux pour installer des écrans géants, rénover la sonorisation, changer les projecteurs ou encore restaurer les vestiaires et les espaces de réception. Cela posait la question du financement public d’un équipement et des gains privés qui en découlent. En 2010, suite à un rapport de la chambre régionale des comptes, la ville décide de facturer un loyer au club. Puis en 2016, elle cède au club son exploitation pour douze ans, en contrepartie d’un nouveau loyer. Le stade devient alors un pilier de la stratégie marketing du club et le vecteur d’une communication axée sur son identité régionale.

Image

Carte : Ravenel L., Pauchard L., Mellet C.

Origine géographique des abonnés du Stade Malherbe Caen

Un axe d’équipements sportifs confirmé

4En 2017, la communauté urbaine souhaite édifier un nouveau palais des sports. Le projet correspond aux mêmes objectifs que ceux du stade. Il s’agit de doter des clubs (handball et basket-ball) d’un équipement innovant afin de les installer durablement au plus haut niveau. On cherche également à attirer des investissements privés et à atténuer la dépendance des clubs aux subventions. Ce nouveau palais des sports va contribuer à dessiner dans la ville un axe d’équipements sportifs et de loisirs (parc des expositions, zénith, nouveau palais des sports, stade de football). Encore à la manière du stade Michel d’Ornano, le projet retenu favorise l’effet chaudron qui accentue la ferveur du public. Il a également pour objectif de moderniser l’image de la ville et d’accueillir de nombreuses manifestations sportives, concurrençant ainsi les équipements sportifs d’autres villes.

Samedi 2 mars 2019, match de Ligue 1 contre le PSG (1-2)

Image

Photographie : Boris Helleu

Pénalty frappé par Kylian Mbappé

5Construit il y a une trentaine d’années, le stade Michel d’Ornano représente enfin une mémoire collective sédimentée. C’est le lieu d’expression d’une identité locale, d’émotions collectives, de symboles et d’hommages, au-delà même des exploits et des déconvenues du club entre Ligue 1 et Ligue 2.

Samedi 8 août 2020, match contre Amiens (2-1)

Image

Photographie : Boris Helleu

La capacité est limitée et les masques obligatoires dans le cadre de l’épidémie sanitaire du Covid-19.

Pour citer ce document

Boris Helleu et Loïc Ravenel, 2021 : « Un stade de football pour rénover la ville et son image », in Atlas Social de Caen [En ligne], ISSN : 2779-654X, mis à jour le : 16/06/2021, URL : https://atlas-social-de-caen.fr:443/index.php?id=821, DOI : https://doi.org/10.48649/asdc.821.

Autres planches in : Sports, loisirs et cultures

Photo : J.-M. Fournier.

L’hippodrome de Caen La Prairie, un haut-lieu du trot à l’échelle nationale, et au-delà

par Maxime Julien et Philippe Madeline

Voirla planche intégrale 

Photo : L. Lestrelin - 2020.

Marketing territorial et usages politiques des événements sportifs

par Ludovic Lestrelin et Adrien Sonnet

Voirla planche intégrale 

Bibliographie

Bale J., Moen O., 1995, The Stadium and the City, Keele University Press

Chaix P., 2011, Les grands stades : au coeur des enjeux économiques et sociaux entre collectivités publiques et clubs professionnels, l’Harmattan

Lemonnier M-D., Lecoq S., Grall E., 1991, Le stade régional et son quartier : un aménagement au coeur de l'agglomération caennaise 1990 / 1991. Mémoire de maitrise de géographie - Caen - sous la direction de MM. Roger Calmès et Robert Hérin

Index géographique

Boris Helleu

Maître de conférences, Université de Caen Normandie, EA 4260 Centre d’Etude Sport et Actions MotriceS (CESAMS)

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Boris Helleu

Boris Helleu

Loïc Ravenel

Maître de Conférences en Géographie, Université de Franche-Comté, Centre International d’Etude du Sport (CIES)

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Loïc Ravenel

Loïc Ravenel

Clément Mellet

Clément Mellet est cartographe indépendant à Paris et fait partie du groupe d'auteurs Légendes Cartographie. Il réalise des cartes d'édition pour plusieurs supports : guides touristiques, manuels scolaires, atlas géopolitiques…

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Clément Mellet

Clément Mellet

Jean-Marc Fournier

Jean-Marc Fournier est professeur de Géographie à l'Université de Caen, membre du laboratoire Espaces et Sociétés (ESO). Ses travaux portent sur la dimension spatiale des sociétés d’Amérique latine. L’objectif est de mettre en évidence les rapports de pouvoir entre groupes sociaux afin de mieux comprendre la production et reproduction des inégalités sociales. La question du partage de l’eau dans les villes a longtemps constitué mon principal thème d’étude pour montrer comment, au-delà d’une répartition inégalitaire, l’eau constitue en enjeu fort de pouvoir. Un second thème d’étude est celui des mobilités géographiques et sociales envisagées, au-delà des déplacements, comme des formes de capitaux. D’autres entrées thématiques retiennent mon intérêt en fonction des lieux et groupes étudiés et de leur pertinence pour expliquer les inégalités et injustices sociales.

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Jean-Marc Fournier

Jean-Marc Fournier

Résumé

Le club du Stade Malherbe Caen accède pour la première fois à l’élite du football professionnel français en 1988. Un an après, le conseil municipal décide de construire un nouveau stade de dimension européenne. Inauguré en 1925, l’ancien Stade de Venoix accumule les carences : capacité limitée à 11 000 spectateurs, dimensions du terrain qui ne sont pas aux normes, visibilité réduite, etc. Plus qu’un équipement sportif pour son club, le nouveau stade relevait d’un programme visant à transformer le quartier et l’image de la ville. Financé par des collectivités locales, cet équipement a aussi été conçu comme un outil de marketing territorial cherchant à moderniser la ville.

Annexes (1)

Statistiques de visites

Du au

* Visites : "Nombre de visites qui ont inclus cette page (planche) ou nombre de visites uniques. Si une page a été vue plusieurs fois durant la visite elle ne sera comptabilisée qu'une seule fois".
** Total : sur la période sélectionnée.
*** Hits : "Le nombre de fois que le site ou cette page a été visité(e)".