Atlas Social de Caen

De l'agglomération à la métropole ?

D’une usine sidérurgique à un espace d’expériences urbanistiques

par Stéphane Valognes

planche publiée le 17 juin 2022

En 1908, la firme Thyssen, contrainte par les lois allemandes contre les monopoles, est attirée par la présence de minerai de fer et la proximité du canal de Caen à la mer. L’entreprise acquiert 230 hectares de terrain sur les coteaux et le plateau agricole surplombant la vallée de l’Orne et le canal de Caen pour construire une usine sidérurgique intégrée avant la première guerre mondiale. Aujourd’hui, l’ancien site sidérurgique reconverti accueille des activités liées à l’agro-alimentaire, à la recherche et au développement, à l’économie circulaire ainsi qu’un quartier d’habitat.

Une ville-usine pour la classe ouvrière

1Le site de la Société métallurgique de Normandie (SMN) était situé sur les communes de Colombelles, Mondeville, Giberville et Hérouville-Saint-Clair. Il comprenait outre les installations productives, un port (bassin d’Hérouville), une gare et une voie de chemin de fer dédiés, une cité ouvrière de 1 300 logements sur le Plateau, un centre d’apprentissage et une école ménagère, une salle de spectacle, permettant une intervention patronale marquée par le paternalisme. Cet ensemble formait une ville-usine hiérarchisée et ordonnée, contribuant à l’identité industrielle et ouvrière de cette partie de la périphérie de Caen. Il s’agissait également d’une « mondialisation » avant l’heure, par l’arrivée de capitaux étrangers et d’une main d’œuvre extérieure à la région (issue des colonies françaises, d’Europe de l’est et du sud). Près de 80 000 personnes sont passées par l’entreprise sidérurgique qui a produit des bobines de fil d’acier entre 1913 et 1993, formant l’ossature de ce que le géographe Armand Frémont a nommé « la vieille classe ouvrière caennaise », avant l’industrialisation fordiste des « trente glorieuses » (RVI aujourd’hui Volvo Trucks, La Radiotechnique, Bosch, etc.).

Le site SMN en 1990, 1998 et 2021

Image

Schéma : Valognes S., Girardin A.

Le Plateau

Image

Photographie : Bailly G. et Charpentier S., 2020

Le Plateau est une cité-jardin créée au début du 20e siècle par la SMN sur les communes de Mondeville, Colombelles et Giberville. À droite, les logements cossus des dirigeants, au centre, les maisons des contremaîtres et les infrastructures collectives, et à gauche, les logements plus modestes des ouvriers.

La reconversion (1996-2020) : modèles et acteurs

2Parcourir le site, dont la reconversion est entamée au milieu des années 1990, permet d’appréhender la manière dont plusieurs modèles d’urbanisme et différentes manières de faire la ville s’articulent, se juxtaposent ou se contredisent, en fonction des aspirations des maîtres d’ouvrage, des coalitions d’acteurs construites autour de projets et de programmes dépendants du contexte économique et social, ainsi que du regard porté sur l’industrie par la société française. Cette pluralité est permise par l’ampleur du site et par son caractère intercommunal, sa reconversion ayant été l’un des premiers défis posés à la jeune intercommunalité caennaise, le district du grand Caen créé en 1991 (transformé et élargi en communauté d’agglomération Caen la Mer en 2002, puis en communauté urbaine en 2017).

La reconversion du site de la Société métallurgique de Normandie

Image

Photographie : Bailly G. et Charpentier S., 2020

À l’arrière-plan à gauche, la tour de réfrigération (60 m. de hauteur) a été gardée comme emblème du passé industriel. Derrière elle, la ferme solaire (30 000 panneaux photovoltaïques), et à sa gauche, la « Grande halle » devenue le Wip est un ancien bâtiment industriel devenu tiers lieu. Tout autour, des bâtiments tertiaires contemporains dont ceux du campus technologique.

Image

Tableau : Valognes S., Girardin A.

Évolution des programmes, modèles et acteurs de la reconversion

3Après un moment « starchitect » à l’issue de la première consultation d’études urbaines (1993-1994) marquée par un paysagement du site confié à l’agence Dominique Perrault, un parc agro-alimentaire voit le jour en 1999, suivi d’un campus technologique en 2006, lié à la relocalisation partielle des activités de recherche et développement de Philips Semi-conductors, implanté à Caen depuis les années 1960 (sous le nom de La Radiotechnique). Un tournant vers l’économie circulaire et l’urbanisme transitoire est entamé dans le milieu des années 2010, avec la mise en place d’une ferme solaire sur 20 hectares (2018) et le réaménagement d’un des seuls bâtiments subsistant de l’ancienne SMN, le bâtiment automatismes, électricité, instrumentation, devenu la « Grande Halle » puis le WIP, inspirée par les « tiers lieux », tandis qu’un quartier d’habitat (Jean Jaurès) s’implante à partir de 2013, au nord-est de de l’ex-site sidérurgique.

La nouvelle liaison inter-quartiers nord

Image

Photographie : S. Valognes, juillet 2020.

La nouvelle liaison inter-quartiers nord ouvre le site de l’ex-SMN vers le canal de Caen à la mer.

Pour citer ce document

Stéphane Valognes, 2022 : « D’une usine sidérurgique à un espace d’expériences urbanistiques », in Atlas Social de Caen [En ligne], ISSN : 2779-654X, mis à jour le : 17/06/2022, URL : https://atlas-social-de-caen.fr:443/index.php?id=1107, DOI : https://doi.org/10.48649/asdc.1107.

Autres planches in : Les aménagements urbains

Carte : R. Hérin, F. Turbout, L. Pauchard, C.Mellet - 2022.

L’aire urbaine de Caen (420 000 habitants) : un bassin de vie à la gouvernance de plus en plus complexe

par Robert Hérin et Laura Pauchard

Voirla planche intégrale 

Photo : G. Bailly, S. Charpentier - 2022.

La communauté urbaine de Caen la Mer (2017) : une adaptation au gré des consensus politiques

par Robert Hérin et Laura Pauchard

Voirla planche intégrale 

Carte : C. Mellet - 2022.

Du district à la communauté d’agglomération Caen la Mer (2002-2016) : de nouveaux enjeux

par Robert Hérin et Laura Pauchard

Voirla planche intégrale 

Carte : R. Hérin, L. Pauchard, C. Mellet, F. Turbout - 2022.

De la ville de Caen au District du grand Caen (1973-2002) : une nouvelle échelle géographique pour de nouvelles ambitions ?

par Robert Hérin et Laura Pauchard

Voirla planche intégrale 

Carte : AUCAME, C. Mellet - 2021.

L’occupation du sol de Caen Métropole : un outil au service de l’aménagement du territoire

par Ludivine Collette

Voirla planche intégrale 

Schéma : F. Beauvais, C. Mellet - 2020.

Changement climatique à Caen : constat actuel et perspectives

par François Beauvais, Olivier Cantat et Philippe Madeline

Voirla planche intégrale 

Carte : AUCAME, 2019.

Caen : un centre-ville à dimension régionale ?

par Thomas Boureau

Voirla planche intégrale 

Carte : AUCAME - 2018.

La métropole de Caen au cœur de l’armature urbaine du Calvados

par Thomas Boureau

Voirla planche intégrale 

Image : Collection A. Léger.

Caen au 19 e siècle : quelle modernisation ?

par Michaël Biabaud

Voirla planche intégrale 

Photo : VigiSol - 2018.

L'artificialisation des terres agricoles depuis 20 ans

par Patrick Le Gouée et Guillaume Jouan

Voirla planche intégrale 

carte : J.-M. Cador - 2020.

De Caen-aux-Odons à Caen la Mer

par Jean-Michel Cador

Voirla planche intégrale 

Index géographique

Stéphane Valognes

Maître de conférences en géographie, Université de Caen Normandie, UMR 6590 Espaces et Sociétés, (ESO))

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Stéphane Valognes

Stéphane Valognes

Antonin Girardin

Docteur en géographie et chercheur associé, Université de Caen Normandie, UMR 6590 Espaces et sociétés (ESO)

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Antonin Girardin

Antonin Girardin

Résumé

En 1908, la firme Thyssen, contrainte par les lois allemandes contre les monopoles, est attirée par la présence de minerai de fer et la proximité du canal de Caen à la mer. L’entreprise acquiert 230 hectares de terrain sur les coteaux et le plateau agricole surplombant la vallée de l’Orne et le canal de Caen pour construire une usine sidérurgique intégrée avant la première guerre mondiale. Aujourd’hui, l’ancien site sidérurgique reconverti accueille des activités liées à l’agro-alimentaire, à la recherche et au développement, à l’économie circulaire ainsi qu’un quartier d’habitat.

Statistiques de visites

Du au

* Visites : "Nombre de visites qui ont inclus cette page (planche) ou nombre de visites uniques. Si une page a été vue plusieurs fois durant la visite elle ne sera comptabilisée qu'une seule fois".
** Total : sur la période sélectionnée.
*** Hits : "Le nombre de fois que le site ou cette page a été visité(e)".