Atlas Social de Caen

De l'agglomération à la métropole ?

L’aire urbaine de Caen (420 000 habitants) : un bassin de vie à la gouvernance de plus en plus complexe

par Robert Hérin et Laura Pauchard

planche publiée le 19 mai 2022

En 60 ans, les élus caennais ont dû s’adapter à un changement d’échelle majeur. Il leur a fallu passer de la gestion d’une ville moyenne de moins de 100 000 habitants (début des années 1960), articulée à un arrière-pays agricole, à l’animation d’une aire urbaine de plus de 400 000 habitants. Celle-ci s’étend à une quarantaine de kilomètres alentour et regroupe près des deux-tiers de la population du Calvados.

L’aire urbaine de Caen au 22e rang national

1En 2016, l’aire urbaine de Caen (au sens de l’Insee) se classe au 22e rang des aires urbaines françaises. Elle réunit 230 communes et compte 420 000 habitants. Elle couvre le tiers de la superficie du Calvados et concentre 60 % de sa population. L’aire urbaine n’est ni une circonscription administrative, telle la commune ou la communauté urbaine, ni un cadre de gestion territorial tel le schéma de cohérence territoriale. Il correspond plutôt à un bassin de vie dont au moins deux habitants sur cinq dépendent, par leur emploi, de la ville centre et des activités économiques localisées dans les communes de l’aire urbaine.

Image

Graphique : Hérin R., Pauchard L., Mellet C.

Évolution de la population de l’aire urbaine caennaise de 1968 à 2016

L’Insee définit l’aire urbaine comme « un ensemble de communes, d'un seul tenant et sans enclave, constitué par un pôle urbain (unité urbaine) de plus de 10 000 emplois, et par des communes rurales ou des unités urbaines (couronne périurbaine) dont au moins 40 % de la population résidente, ayant un emploi, travaille dans le pôle ou dans des communes attirées par celui-ci ».

Un outil d’aménagement : le schéma de cohérence territoriale Caen métropole

2Le Schéma de cohérence territoriale (Scot) a été approuvé pour la première fois en 2011, puis révisé en 2013 et en 2016. Il porte le nom de Scot Caen Métropole. La révision la plus récente s’est achevée en octobre 2019, à l’issue de nombreuses consultations auprès des élus, de partenaires divers et des habitants. Une enquête publique a également été mise en œuvre. Le processus s’est clôturé sur un vote unanime du conseil syndical formé par les élus représentant les intercommunalités et les collectivités partenaires. Il est devenu opératoire en janvier 2020 pour six ans.

Image

Carte : Hérin R., Turbout F., Pauchard L., Mellet C.

Schéma de cohérence territoriale Caen métropole 2019

3À la fois prescriptif et prospectif, le Scot vise à la compatibilité et à la cohérence sur le moyen et long terme des projets et programmes d’aménagements des Établissement public de coopération intercommunale (Epci) qu’il réunit. Ainsi, à l’échelle des communes et des Epci, doivent être compatibles les Programmes locaux d’urbanisme intercommunal (Plui), les Programmes locaux de l’habitat (Plh), les Plans de déplacements urbains (Pdu), les contrats de territoires signés entre les Epci et la Région, les chartes des zones naturelles. Le Scot doit être également compatible avec le Projet d’aménagement et de développement durable du territoire (Padd), le Plan climat air énergie territorial (Pcaet) ou encore le Document d’orientation et d’objectifs (Doo) : un document de synthèse déterminant les orientations générales de l’organisation de l’espace.

4Par ailleurs, le Scot est opposable aux Plui, Plu, Plh, Pdu et aux cartes communales, ainsi qu’aux opérations d’aménagement d’une certaine ampleur. En effet, ces documents ont souvent été signés à des dates différentes et pour des périodes de durée inégales. De surcroît, ils réunissent des partenaires divers, l’État étant généralement impliqué, en vertu de la législation, ainsi que par ses engagements financiers. Le Scot a donc pour objectif d’harmoniser et de rendre cohérent des documents d’aménagement plus ou moins actualisés, plus ou moins anciens et éparpillés dans des administrations diverses.

Une gestion plus complexe, de plus en plus instruite et guidée par des professionnels

5Depuis les années 1990, s’est construit, sous la tutelle de l’État (lois, ordonnances et décrets successifs accompagnés d’engagements financiers plus ou moins substantiels), un système complexe de gestion des territoires qui est de plus en plus mobilisateur en temps, en énergie, en compétences et en engagement pour les acteurs politiques qui représentent différents niveaux territoriaux emboîtés. Selon leurs fonctions, préparant les études et les dossiers, prenant en charge le suivi des projets et leur mise en œuvre, organisant les concertations entre les élus et les habitants, ainsi qu’entre les élus des différents niveaux territoriaux, les services techniques se sont étoffés et ont gagné en savoir-faire. L’Agence d’urbanisme de Caen Normandie Métropole (Aucame), et Normandie Développement qui exerce les maîtrises d’ouvrage que lui délègue Caen la Mer, sont ainsi devenus des agents essentiels de la conduite des territoires, en appui de la décision politique.

Image

Carte : Hérin R., Turbout F., Pauchard L., Mellet C.

Évolution et diversités des échelles administratives, politiques,
d’aménagement et statistiques

Pour citer ce document

Robert Hérin et Laura Pauchard, 2022 : « L’aire urbaine de Caen (420 000 habitants) : un bassin de vie à la gouvernance de plus en plus complexe », in Atlas Social de Caen [En ligne], ISSN : 2779-654X, mis à jour le : 19/05/2022, URL : https://atlas-social-de-caen.fr:443/index.php?id=1102, DOI : https://doi.org/10.48649/asdc.1102.

Autres planches in : Les aménagements urbains

Photo : S. Valognes, A. Girardin.

D’une usine sidérurgique à un espace d’expériences urbanistiques

par Stéphane Valognes

Voirla planche intégrale 

Photo : G. Bailly, S. Charpentier - 2022.

La communauté urbaine de Caen la Mer (2017) : une adaptation au gré des consensus politiques

par Robert Hérin et Laura Pauchard

Voirla planche intégrale 

Carte : C. Mellet - 2022.

Du district à la communauté d’agglomération Caen la Mer (2002-2016) : de nouveaux enjeux

par Robert Hérin et Laura Pauchard

Voirla planche intégrale 

Carte : R. Hérin, L. Pauchard, C. Mellet, F. Turbout - 2022.

De la ville de Caen au District du grand Caen (1973-2002) : une nouvelle échelle géographique pour de nouvelles ambitions ?

par Robert Hérin et Laura Pauchard

Voirla planche intégrale 

Carte : AUCAME, C. Mellet - 2021.

L’occupation du sol de Caen Métropole : un outil au service de l’aménagement du territoire

par Ludivine Collette

Voirla planche intégrale 

Schéma : F. Beauvais, C. Mellet - 2020.

Changement climatique à Caen : constat actuel et perspectives

par François Beauvais, Olivier Cantat et Philippe Madeline

Voirla planche intégrale 

Carte : AUCAME, 2019.

Caen : un centre-ville à dimension régionale ?

par Thomas Boureau

Voirla planche intégrale 

Carte : AUCAME - 2018.

La métropole de Caen au cœur de l’armature urbaine du Calvados

par Thomas Boureau

Voirla planche intégrale 

Image : Collection A. Léger.

Caen au 19 e siècle : quelle modernisation ?

par Michaël Biabaud

Voirla planche intégrale 

Photo : VigiSol - 2018.

L'artificialisation des terres agricoles depuis 20 ans

par Patrick Le Gouée et Guillaume Jouan

Voirla planche intégrale 

carte : J.-M. Cador - 2020.

De Caen-aux-Odons à Caen la Mer

par Jean-Michel Cador

Voirla planche intégrale 

Bibliographie

Groupe de réfléxion de quinze géographes des universités de Caen, de Rouen et du Havre, 2014, La Normandie en débat, une métropole à inventer, Bulletin n°1, 2014, p. 1-2.https://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/metropoleAinventer/1

Aucame, 2018, SCOT Caen-Métropole Diagnostic, Le SCoT en révision CAEN METROPOLE 2040.

Mots-clefs

Clément Mellet

Clément Mellet est cartographe indépendant à Paris et fait partie du groupe d'auteurs Légendes Cartographie. Il réalise des cartes d'édition pour plusieurs supports : guides touristiques, manuels scolaires, atlas géopolitiques...

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Clément Mellet

Clément Mellet

Frédérique Turbout

Frédérique Turbout est docteur en géographie sociale, ingénieure de recherche à la MRSH, Université de Caen Normandie (UNICAEN). Elle travaille sur les bassins maritimes transfrontaliers de la mer de la Manche et des Caraïbes. Elle accompagne le développement et la gestion des atlas numériques transmanche, territoires Normands et Caraïbe.

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Frédérique Turbout

Frédérique Turbout

Résumé

En 60 ans, les élus caennais ont dû s’adapter à un changement d’échelle majeur. Il leur a fallu passer de la gestion d’une ville moyenne de moins de 100 000 habitants (début des années 1960), articulée à un arrière-pays agricole, à l’animation d’une aire urbaine de plus de 400 000 habitants. Celle-ci s’étend à une quarantaine de kilomètres alentour et regroupe près des deux-tiers de la population du Calvados.

Statistiques de visites

Du au

* Visites : "Nombre de visites qui ont inclus cette page (planche) ou nombre de visites uniques. Si une page a été vue plusieurs fois durant la visite elle ne sera comptabilisée qu'une seule fois".
** Total : sur la période sélectionnée.
*** Hits : "Le nombre de fois que le site ou cette page a été visité(e)".