Ouest-Edel  | Atlas social de Nantes  | Plan du site  | Mentions légales  |   Flux RSS

Atlas Social de Caen

De l'agglomération à la métropole ?

Maturations périurbaines et amorce d’un système urbain

par Lionel Rougé et Ludivine Collette

planche publiée le 15 juin 2021

La diffusion de l’urbanisation et l’intensification des mobilités quotidiennes tendent à articuler de plus en plus le pôle de Caen avec ses pôles voisins tels que Bayeux, Falaise, la Côte Fleurie, Saint-Lô ou encore Lisieux. De plus, apparaissent des lieux d’articulation : des communes où une grande majorité de ménages actifs n’est pas exclusivement orientée professionnellement vers le marché de l’emploi caennais. Souvent composés de deux actifs, ces ménages peuvent faire le « choix » d’un partage de la distance entre les différents pôles qui les emploient. Ainsi, les campagnes autour de Caen ne sont plus seulement périurbaines. Elles constituent également un « entre-deux » qui fonctionne avec un système urbain d’échelle plus vaste.

Image

Carte : AUCAME

Les principaux flux de déplacements entre les principales aires urbaines du Calvados, de la Manche et de l’Orne

Part des déplacements de l’aire urbaine réalisés en échange avec d’autres aires urbaines

1Ces reconfigurations, souvent étudiées par la seule dimension résidentielle, témoignent de transformations économiques non négligeables. Les communes les plus proches de l’agglomération, hier exclusivement résidentielles, ont été transformées par l’ajout de grandes zones d’activités tertiaire, commerciale ou logistique où l’emploi se concentre. Les zones d’activité essaiment également sur des polarités secondaires qui font également figure de moteurs économiques : la zone d’activité de Mondeville, le Citis d’Hérouville-Saint-Clair et sa voisine caennaise de la Côte de Nacre, où se trouvent le CHU et le Ganil (Grand accélérateur national d'ions lourds), celle de Ouistreham autour des liaisons transmanches, celle d’Ifs/Fleury-sur-Orne, en développement, ou encore celle de Carpiquet avec un aéroport en plein essor.

2Une telle diversification des zones d’emplois autour du périphérique caennais a un effet sur les mobilités de nombre des ménages périurbains. Pour eux, la commune de Caen n’est plus une destination unique et quotidienne.

Image

Photographie : Laura Pauchard, 5 février 2020

La Maslière à Bretteville-sur-Odon : un nouveau quartier résidentiel en périphérie de Caen

De nouveaux territoires mi-urbains et mi-ruraux

3Cette mutation économique s’étend en outre aujourd’hui sur des communes plus éloignées de l’agglomération caennaise. On peut citer la zone logistique en devenir de Saint-André-sur-Orne ou celle, en extension, de Verson. On peut également noter une diffusion de type discontinu : les nouvelles zones d’activité « enjambent » les espaces agricoles intermédiaires pour se localiser dans des bourgs ruraux plus éloignés. Elles augmentent et diversifient l’offre d’emploi de ces bourgs, initialement gagnés par une périurbanisation d’abord exclusivement résidentielle. C’est le cas à Ouistreham, à proximité de la liaison transmanche, dans le trinôme Argences-Moult-Vimont, à Troarn, à Douvres-la-Délivrande, à Bretteville-l’Orgueilleuse, à Villers-Bocage, etc.

4Désormais gagnées par le développement économique et la croissance des emplois, ces communes périurbaines semblent entrer, de ce fait, dans une phase de maturation. Dans nombre de ces communes, les élus s’engagent dans des démarches nouvelles, révélatrices d’un changement dans la fabrication de ces territoires, mi-urbain et mi-ruraux. La diversification sociologique et générationnelle des ménages, leur présence plus marquée dans l’espace public et les usages plus prononcés des espaces ouverts aux alentours (chemins ruraux, vallées, champs, forêts), invitent à proposer d’autres morphologies du bâti, d’autres modes de liaison entre espaces construits et espaces libres, comme cela a été fait pour le parc périurbain de Rots.

5Signe de ce changement, dans les projets d’aménagement, architectes, urbanistes et paysagistes côtoient davantage les promoteurs immobiliers traditionnels pour suggérer d’autres typologies de logement, de nouveaux traitements pour les espaces publics ou semi-publics, d’autres configurations pour les zones d’aménagement concertées (ZAC).

Image

Photographie : Laura Pauchard, 5 février 2020

Attractivité économique de la périphérie caennaise : le parc d’activités de Saint-André-sur-Orne

6Enfin, dans des espaces trop rapidement qualifiés de banals, s’immiscent des initiatives originales qui donnent une qualité nouvelle aux lisières urbaines des lotissements. Par exemple, la démarche initiée par Territoires Pionniers et l’équipe GANG (un collectif d'architectes qui a mené un travail sur les espaces publics) à Hermanville-sur-Mer. Ou celle portée par les étudiants du master Aménagements durables, urbanisme rénové et assistance à maîtrise d’ouvrage du Département de géographie de l’Université de Caen Normandie lorsqu’ils ont travaillé sur les lisières de l’agglomération caennaise.

7Les espaces périurbains enregistrent donc des changements importants. À une échelle géographique de plus en plus large, on observe une dynamique qui associe diffusion résidentielle et diffusion économique, spécialisation des polarités et interdépendance entre les communes. Cette évolution témoigne de l’émergence d’un espace métropolitain d’une nouvelle envergure qui devra engager ses élus dans un nouveau régime de politiques publiques.

Pour citer ce document

Lionel Rougé et Ludivine Collette, 2021 : « Maturations périurbaines et amorce d’un système urbain », in Atlas Social de Caen [En ligne], ISSN : 2779-654X, mis à jour le : 15/06/2021, URL : https://atlas-social-de-caen.fr/index.php?id=803, DOI: en attente.

Autres planches in : Logement et habitat

Carte : AUCAME.

Les dynamiques sociales des espaces périurbains caennais

par Lionel Rougé et Ludivine Collette

Voirla planche intégrale 

Carte : AUCAME - 2018.

Plusieurs générations d’espaces périurbains

par Lionel Rougé et Ludivine Collette

Voirla planche intégrale 

Carte : E. Walker - 2020.

Habitat et logement dans l’aire urbaine caennaise en 2015

par Étienne Walker

Voirla planche intégrale 

Carte : AUCAME - 2017.

Le parc de logements anciens : rénovation et enjeux énergétique

par Soazig Vannier

Voirla planche intégrale 

Bibliographie

Berger M., Aragau C., Rougé L., 2014, Vers une maturité des territoires périurbains, in EchoGéo 27 | 2014, https://doi.org/10.4000/echogeo.13683

AUCAME, 2019, La mobilité entre les grandes aires urbaines de l’ouest de la Normandie

Index géographique

Lionel Rougé

Maître de conférences en géographie Université de Toulouse 2 Jean Jaurès, UMR 5193 Laboratoire interdisciplinaire, solidarités, sociétés et territoires - Centre Interdisciplinaire d’Études Urbaines (LISST)

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Lionel Rougé

Lionel Rougé

Ludivine Collette

Chargée d'études à l'Agence d'Urbanisme Caen Normandie Métropole - AUCAME

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Ludivine Collette

Ludivine Collette

Pierrick Belhache

Pierrick Belhache est assistant d’études Système d’Information Géographique -SIG- depuis 2015 à l’Agence d’Urbanisme de Caen Normandie Métropole - AUCAME. Ses travaux portent sur l’administration quotidienne de la base de données, l’extraction d’indicateurs afin de réaliser des cartographies, et le développement d’applications web cartographique via ArcgisOnline et Lizmap.

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Pierrick Belhache

Pierrick Belhache

Bastien Besnard

Bastien Besnard est diplômé d’un master en géographie à l’Université de Caen, il est responsable du pôle Système d’Information Géographique –SIG- à l’Agence d'Urbanisme Caen Normandie Métropole -AUCAME- depuis 2011. Au sein de l’agence son rôle est d’apporter une expertise de la donnée géographique et une approche spatiale aux différents travaux.

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Bastien Besnard

Bastien Besnard

Laurie Négrier

Laurie Négrier est diplômée d’une licence professionnelle en aménagement du territoire et urbanisme spécialité Système d’Information Géographique- SIG . A l’Agence d'Urbanisme Caen Normandie Métropole -AUCAME- depuis 2018, en tant qu’assistante d’études SIG, son rôle est l’extraction d’indicateurs et la réalisation de cartographies.

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Laurie Négrier

Laurie Négrier

Résumé

La diffusion de l’urbanisation et l’intensification des mobilités quotidiennes tendent à articuler de plus en plus le pôle de Caen avec ses pôles voisins tels que Bayeux, Falaise, la Côte Fleurie, Saint-Lô ou encore Lisieux. De plus, apparaissent des lieux d’articulation : des communes où une grande majorité de ménages actifs n’est pas exclusivement orientée professionnellement vers le marché de l’emploi caennais. Souvent composés de deux actifs, ces ménages peuvent faire le « choix » d’un partage de la distance entre les différents pôles qui les emploient. Ainsi, les campagnes autour de Caen ne sont plus seulement périurbaines. Elles constituent également un « entre-deux » qui fonctionne avec un système urbain d’échelle plus vaste.

Statistiques de visites

Du au

* Visites : "Nombre de visites qui ont inclus cette page (planche) ou nombre de visites uniques. Si une page a été vue plusieurs fois durant la visite elle ne sera comptabilisée qu'une seule fois".
** Total : sur la période sélectionnée.
*** Hits : "Le nombre de fois que le site ou cette page a été visité(e)".