Ouest-Edel  | Atlas social de Nantes  | Plan du site  | Mentions légales  |   Flux RSS

Atlas Social de Caen

De l'agglomération à la métropole ?

Aire de placement et zone d’emploi. Où sont les employeurs des diplômés des masters de l’Université de Caen Normandie ?

par Patrice Caro, Agnès Checcaglini et Fiona Burgos

planche publiée le 13 novembre 2020

Où travaillent les diplômés de master obtenus à l’Université de Caen Normandie ? Quels sont leurs lieux d’insertion professionnelle 30 mois après avoir quitté l’Université ? Où sont implantés les employeurs recherchant leurs compétences ? Ces questions amènent à dessiner à grands traits l’aire géographique des emplois des étudiants de masters pour la zone d’emploi de Caen.

Un ancrage en Normandie

1 Les diplômés de master en 2015 qui travaillent au 1 er décembre 2017 ont des emplois localisés avant tout en Normandie. Une plus faible proportion travaille en Île-de-France. Les autres régions constituent des lieux d’emploi dans de plus faibles proportions encore. Des différences sont à noter selon le domaine du master. Ainsi ce sont les diplômés des arts, lettres et langues (ALL) qui sont le plus souvent en emploi dans la zone d’emploi de Caen (plus d’un sur deux) et dans l’ensemble de la Normandie avec les diplômés des métiers de l’éducation, de l’enseignement et de la formation (MEEF), tandis que les diplômés en sciences, technologies et santé (STS) sont plus fréquemment que les autres en emploi en Île-de-France (28 % des emplois).

2Selon les lieux d’emploi, de fortes différences apparaissent dans la répartition des diplômés par sexe : les femmes sont plus nombreuses que les hommes à travailler en Normandie, tandis que ces derniers se concentrent davantage en Île-de-France.

Partir pour de meilleures opportunités d’emploi

3Les conditions d’emploi des masters ne sont pas les plus favorables dans la zone d’emploi de Caen. Ainsi, l’Île-de-France accueille la plus forte part des diplômés en emploi à durée indéterminée (EDI) (86 %) ; à l’inverse de la zone d’emploi de Caen qui se caractérise par la plus faible part (71 %). De même, 84 % des emplois en Île-de-France sont de niveau cadre, contre 56 % dans la zone d’emploi de Caen. Ces écarts s’amplifient encore au prisme du genre car 90 % des hommes en Île-de-France bénéficient d’un emploi de niveau cadre, contre 61 % des hommes dans la zone d’emploi de Caen, et pour les femmes ce sont respectivement 76 % et 52 %.

4L’éloignement favorise la satisfaction quant à l’adéquation de l’emploi occupé avec le projet professionnel, mais à l’inverse, plus les emplois sont proches de Caen plus la localisation est jugée satisfaisante. Ainsi, plus de la moitié des diplômés expliquent avoir quitté la région pour des raisons liées à l'emploi (plus d'opportunités, meilleures conditions d'emploi, mutations, concours). C'est encore plus souvent le cas pour ceux qui travaillent en Île-de-France. Au total, l’aire de placement des diplômés s’explique sans doute par son aire de recrutement (retour dans sa zone d’origine ou à proximité), et le fonctionnement des marchés régionaux et locaux du travail où le nombre d’emplois ouverts aux diplômés débutants est très variable, de même que la nature et la variété de ces derniers.

5Néanmoins, le quart des diplômés en emploi déclare quitter la Normandie pour des motifs plus personnels de retour dans la région d'origine ou de rapprochement familial. C'est plus souvent le cas des diplômés travaillant hors Île-de-France. Ainsi 80 % des diplômés qui ont obtenu leur bac en Normandie y travaillent et, parmi les étudiants qui ont passé leur bac en dehors de la Normandie, 26 % sont restés y travailler.

Image

Image

Pour citer ce document

Patrice Caro, Agnès Checcaglini et Fiona Burgos, 2020 : « Aire de placement et zone d’emploi. Où sont les employeurs des diplômés des masters de l’Université de Caen Normandie ? », in Atlas Social de Caen [En ligne], ISSN : en cours, mis à jour le : 13/11/2020, URL : http://atlas-social-de-caen.fr/index.php?id=453, DOI: en attente.

Autres planches in : Les espaces économiques

Photo : L. Pauchard - 2020.

Le port de Caen-Ouistreham, porte d'entrée sur l'Angleterre

par Pascal Buléon et Frédérique Turbout

Voirla planche intégrale 

© Dircom UniCaen

Le système d’enseignement supérieur et de recherche, un facteur de prospérité

par Isabelle Lebon, Frédéric Chantreuil et Laura Pauchard

Voirla planche intégrale 

Bibliographie

Observatoire UNICAEN - Espace orientation insertion - Université de Caen Normandie, Insertion professionnelle à 30 mois des titulaires d’un Master 2015 (REPÈRES N°44 - 2018)

Boudesseul G., Caro P., Checcaglini A, 20 ans d’évolution régionales de l’insertion : mobilité, métropolisation et contexte économiques régionaux, in C ouppié T., Dupray A., Epiphane D., Mora V., 20 ans d’insertion professionnelle des jeunes : entre permanences et évolutions, Céreq Essentiels, n° 1, 2018, 196 p.

Index géographique

Patrice Caro

Professeur de géographie, Université de Caen Normandie, UMR 6590 Espaces et Sociétés (ESO)

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Patrice Caro

Patrice Caro

Agnès Checcaglini

Économiste et ingénieure de recherche, Université de Caen Normandie, Centre d'Études et de REcherches sur les Qualifications (CEREQ) - centre associé au laboratoire Espaces et Sociétés (ESO)

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Agnès Checcaglini

Agnès Checcaglini

Fiona Burgos

Chargée d'études à l'Observatoire UNICAEN, Université de Caen Normandie

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Fiona Burgos

Fiona Burgos

Résumé

Où travaillent les diplômés de master obtenus à l’Université de Caen Normandie ? Quels sont leurs lieux d’insertion professionnelle 30 mois après avoir quitté l’Université ? Où sont implantés les employeurs recherchant leurs compétences ? Ces questions amènent à dessiner à grands traits l’aire géographique des emplois des étudiants de masters pour la zone d’emploi de Caen.