Ouest-Edel  | Atlas social de Nantes  | Plan du site  | Mentions légales  |   Flux RSS

Atlas Social de Caen

De l'agglomération à la métropole ?

Le système d’enseignement supérieur et de recherche, un facteur de prospérité

par Isabelle Lebon, Frédéric Chantreuil et Laura Pauchard

planche publiée le 21 septembre 2020

La qualité, le dynamisme de l’environnement économique mais aussi social et culturel d’un territoire dépendent fortement de la présence d’une université et plus généralement d’un système d’enseignement supérieur et de recherche performant. Deux dimensions des établissements qui composent ce système sont à considérer pour comprendre leur impact sur l’économie locale.

1Tout d’abord, les établissements d’enseignement supérieur et de recherche (ESR) déterminent l’installation d’une population nombreuse, constituée des personnels et des étudiants. Les dépenses directes des ESR ainsi que les dépenses de la population qu’elles fixent ainsi sur le territoire, induisent un supplément d’activité économique qui s’évalue en termes d’emplois créés et de richesses produites. Ensuite, la formation et la recherche, deux fonctions spécifiques des ESR, permettent une amélioration de la situation économique et sociale. Ces effets, difficilement quantifiables, s’expriment à travers le capital humain acquis par les diplômés qui constituent un flux de travailleurs qualifiés permettant le développement des entreprises locales, l’attractivité accrue du territoire qui se manifeste chaque année par les séjours plus ou moins prolongés de plusieurs milliers d’étudiants et de chercheurs, ou encore les connaissances produites par la recherche qui débouchent sur des collaborations avec différents acteurs publics ou privés et des créations d’entreprises.

Production de richesse liée au système d’enseignement supérieur et de recherche en 2016 (en millions €).

Image

La production de richesse liée à l’enseignement supérieur et à la recherche est à la fois celle des établissements, estimée à partir de la masse salariale et des consommations intermédiaires, celle des emplois induits évaluée selon le PIB moyen, celle des étudiants salariés approximée sur la base d’une rémunération au SMIC. Son montant total est estimé à 700 millions € à l’échelle de la Communauté urbaine et à 769 millions € au niveau du Calvados, soit 3,7 % du PIB départemental.

2Avec plus de 28 000 inscrits en 2015-2016, l’Université Caen Normandie constitue l’ESR majeur. Son site d’implantation principal est la Communauté urbaine de Caen, mais elle possède aussi cinq antennes réparties entre les trois départements de l’académie avec, par ordre d’importance, selon le nombre d’inscrits : Cherbourg, Alençon, Saint-Lô, Lisieux et Vire. En outre, cinq autres ESR densifient et diversifient l’offre locale de formation. Il s’agit de l’École Nationale Supérieure d’Ingénieurs de Caen (ENSICAEN), de l’École Supérieure d’Ingénieurs des Travaux de la Construction (ESTIC) de Caen, de l’École Supérieure d’Arts et Médias (ESAM), ainsi que des sites caennais de l’École de Management de Normandie (EMN) et de l’Institut d’études politiques (IEP) de Rennes. Seule l’ESAM compte deux sites (Caen et Cherbourg). La présence de ces autres ESR porte à plus de 31 000 le nombre des étudiants pour l’année 2015-2016.

Image

La répartition sur six sites des organismes liés à l’enseignement supérieur et à la recherche n’empêche pas une forte concentration dans la Communauté urbaine de Caen : 91,3 % des 31 500 étudiants de l’académie y sont inscrits pour l’année universitaire 2015-2016. Y sont également localisés 91,7% des emplois équivalent temps plein occupés en 2016. Il s’agit pour moitié de supports administratifs et techniques et pour moitié de postes d’enseignement ou de recherche.

3Une vision complète de l’impact de l’enseignement supérieur et de la recherche nécessite de prendre en compte le CROUS, qui offre aux étudiants des services de logement et de restauration, ainsi que les organismes exclusivement consacrés à la recherche, puisque seule l’existence des ESR justifie leur présence. Il s’agit de la délégation régionale normande du CNRS, des chercheurs et personnels administratifs appartenant au CNRS, à l’INRA ou à l’INSERM affectés dans les laboratoires de certains ESR. Doivent également être inclus les deux grands équipements que sont la plateforme CYCERON (Centre d’Imagerie Cérébrale et de Recherche en Neuroscience) et le GANIL (Grand Accélérateur National d’Ions Lourds). En 2016, les ESR et les différentes structures liées à l’enseignement supérieur et à la recherche comptent près de 4 200 employés en équivalent temps plein qui travaillent principalement à Caen. Parmi eux, plus de 2 700 relèvent de la seule université.

Image

Au-delà de leurs emplois directs, les différents organismes de l’ESR déterminent la présence de nombreux emplois induits. Ces derniers sont localisés en fonction des dépenses réalisées par les établissements et par leurs étudiants et estimés sur la base du PIB local (Dépenses/PIB moyen par emploi). Quant au personnel, c’est son lieu d’habitation qui détermine la création d’emplois supplémentaires dits présentiels, essentiellement des emplois de service.

Pour citer ce document

Isabelle Lebon, Frédéric Chantreuil et Laura Pauchard, 2020 : « Le système d’enseignement supérieur et de recherche, un facteur de prospérité », in Atlas Social de Caen [En ligne], ISSN : en cours, mis à jour le : 21/09/2020, URL : http://atlas-social-de-caen.fr/index.php?id=377, DOI: en attente.

Bibliographie

C hantreuil F. et al., Analyse de l’impact économique local des établissements caennais d’enseignement supérieur et de recherche (AILES R ), rapport réalisé en 2018 à la demande de la Communauté urbaine Caen la mer et de l’Université de Caen Normandie. http://www.unicaen.fr/orientations-strategiques/rapport-ailes-sup-r-sup--950350.kjsp

Index géographique

Isabelle Lebon

Professeur de Sciences Economiques, Université de Caen Normandie, UMR 6211 Centre de Recherche en Economie et Management (CREM)

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Isabelle Lebon

Isabelle Lebon

Frédéric Chantreuil

Maître de Conférences HDR, Université de Caen Normandie, UMR 6211 Centre de Recherche en Economie et Management (CREM)

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Frédéric Chantreuil

Frédéric Chantreuil

Résumé

La qualité, le dynamisme de l’environnement économique mais aussi social et culturel d’un territoire dépendent fortement de la présence d’une université et plus généralement d’un système d’enseignement supérieur et de recherche performant. Deux dimensions des établissements qui composent ce système sont à considérer pour comprendre leur impact sur l’économie locale.

Annexes (1)