Ouest-Edel  | Atlas social de Nantes  | Plan du site  | Mentions légales  |   Flux RSS

Atlas Social de Caen

De l'agglomération à la métropole ?

Plusieurs générations d’espaces périurbains

par Lionel Rougé et Ludivine Collette

planche publiée le 17 mai 2021

La périurbanisation désigne le phénomène d’urbanisation autour des agglomérations, le plus souvent aux dépens des espaces agricoles et naturels. Souvent perçue autour de Caen comme une simple avancée pavillonnaire, les conditions de son développement sont en réalité assez variées. De plus, ses effets sociaux et spatiaux sont différents selon les secteurs et les périmètres d’observation. Mieux comprendre les ressorts, les limites et les enjeux de cette périurbanisation conduit à analyser plus globalement la mutation des relations entre villes et campagnes.

1La diffusion urbaine dans les campagnes de Caen est historique et s’observe dès le début du 20e siècle avec les faubourgs, les secteurs de villégiature, les exploitations maraîchères, etc. Cela concerne également les cités ouvrières et minières en relation avec la Société Métallurgique de Normandie (SMN). Cette diffusion semble constitutive du développement urbain.

Des facteurs nationaux et locaux

2La structuration de l’espace périurbain caennais s’opère toutefois entre la fin des années 1970 et le début des années 1980, par la concordance de facteurs locaux et nationaux.

3Les facteurs nationaux sont de trois ordres : l’orientation des politiques du logement vers une offre marchande favorisant l’accession à la propriété d’une maison individuelle (Loi Barre de 1977) ; la démocratisation de la voiture individuelle liée à l’amélioration des infrastructures routières, et enfin la possibilité donnée à chaque municipalité (Loi Defferre de 1982, dite de première décentralisation) de développer l’urbanisation en relation avec un marché immobilier. Dans le même temps, émergent des aspirations sociales tournées vers la possession d’une maison « à soi ».

4Les facteurs plus locaux relèvent, tout d’abord, d’un intense développement industriel et tertiaire de l’agglomération caennaise, entamé dans les années 1950 et poursuivi, après 1980, surtout dans une dimension tertiaire. À cela s’ajoute le maintien d’une forte croissance démographique, insuffisamment absorbée par l’agglomération malgré de grandes opérations de « villes neuves » (Hérouville-Saint-Clair en 1960, la Folie-Couvrechef en 1970), la construction de quartiers de logements collectifs (Beaulieu en 1980) ou de grandes zones pavillonnaires aujourd’hui intégrées à l’agglomération, comme à Ifs.

Image

Carte : AUCAME

Les paysages urbains de Caen la Mer

Étalement, dissémination et remplissage

5L’espace périurbain caennais va alors se développer selon deux modes. La première, sous la forme d’un étalement urbain, dans le cadre d’opérations d’ensemble générant des lotissements de maisons individuelles dans les villages alentours. Le seconde par dissémination et remplissage de parcelles ouvertes à l’urbanisation (dispersion ou émiettement), sans réelle planification, et là encore le plus souvent sous forme d’habitats individuels (villas, belles demeures, etc.) et dans des villages un peu plus éloignés.

6Ces deux modes d’urbanisation des campagnes se poursuivent dans les années 1990 et 2000, engendrant une expansion du périmètre de l’espace périurbain. Néanmoins, contrairement à la première période, cette nouvelle vague se fait en partie au détriment d’un accroissement démographique de la ville de Caen. Autre différence, la périurbanisation est de plus en plus lointaine, atteignant progressivement les limites administratives du département du Calvados. Cette tendance à la diffusion lointaine est également observable au sein du périmètre de la communauté urbaine de Caen la Mer. Des travaux récents de l’Agence d’urbanisme de Caen Métropole (Aucame) soulignent que les moteurs démographiques de l’aire urbaine se situent à plus de douze minutes du centre de Caen. De plus, ils s’intensifient à plus de vingt minutes, redonnant une vitalité démographique à des communes rurales en dévitalisation, tout en bousculant leurs caractéristiques sociologiques et économiques.

7Autour de Caen, le triptyque maison individuelle, automobile et centre commercial atteint un tel niveau que, dès la mise en place par l’Institut national de la statistique et des études économiques d’un nouveau zonage de l’espace, l’aire urbaine de Caen apparaît comme une des plus périurbanisées de France, où 50 % de la population totale habite dans une commune périurbaine (moyenne française : 31 %), certes au même titre que Rennes, Saint-Lô ou Vire, mais davantage que Rouen, Le Havre ou Cherbourg-Octeville.

Image

Photo : L. Pauchard, Décembre 2020, Anguerny

L’étalement urbain à Anguerny

Image

Photo : L. Pauchard, Février 2020, Fleury-sur-Orne

Construction d’une zone d’habitat et d’activités à Fleury-sur-Orne à proximité du périphérique

Image

Photo : L. Pauchard, Février 2020, Fleury-sur-Orne

Extension de la zone d’activités et d’habitat à proximité de IKEA

Image

Photo : L. Pauchard, Février 2020, Carpiquet

Nouveau lotissement entre Bretteville-sur-Odon et Carpiquet

Image

Photo : Stanislas Charpentier et Guillaume Bailly, par drone – automne 2019

Des espaces disponibles

Pour citer ce document

Lionel Rougé et Ludivine Collette, 2021 : « Plusieurs générations d’espaces périurbains », in Atlas Social de Caen [En ligne], ISSN : 2779-654X, mis à jour le : 17/05/2021, URL : https://atlas-social-de-caen.fr/index.php?id=750, DOI : en attente.

Autres planches in : Logement et habitat

Carte : AUCAME - 2021.

Maturations périurbaines et amorce d’un système urbain

par Lionel Rougé et Ludivine Collette

Voirla planche intégrale 

Carte : AUCAME.

Les dynamiques sociales des espaces périurbains caennais

par Lionel Rougé et Ludivine Collette

Voirla planche intégrale 

Carte : E. Walker - 2020.

Habitat et logement dans l’aire urbaine caennaise en 2015

par Étienne Walker

Voirla planche intégrale 

Carte : AUCAME - 2017.

Le parc de logements anciens : rénovation et enjeux énergétique

par Soazig Vannier

Voirla planche intégrale 

Bibliographie

Aucame, 2016, L’extension du tissu bâti de Caen-Métropole, vidéo disponible : https://vimeo.com/172105267

Berger M.,Aragau C., Rougé L., 2014, Vers une maturité des territoires périurbains, in EchoGéo, 27 | 2014, https://doi.org/10.4000/echogeo.13683

Index géographique

Lionel Rougé

Maître de conférences en géographie Université de Toulouse 2 Jean Jaurès, UMR 5193 Laboratoire interdisciplinaire, solidarités, sociétés et territoires - Centre Interdisciplinaire d’Études Urbaines (LISST)

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Lionel Rougé

Lionel Rougé

Bastien Besnard

Bastien Besnard est diplômé d’un master en géographie à l’Université de Caen, il est responsable du pôle Système d’Information Géographique –SIG- à l’Agence d'Urbanisme Caen Normandie Métropole -AUCAME- depuis 2011. Au sein de l’agence son rôle est d’apporter une expertise de la donnée géographique et une approche spatiale aux différents travaux.

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Bastien Besnard

Bastien Besnard

Ludivine Collette

Chargée d'études à l'Agence d'Urbanisme Caen Normandie Métropole - AUCAME

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Ludivine Collette

Ludivine Collette

Laurie Négrier

Laurie Négrier est diplômée d’une licence professionnelle en aménagement du territoire et urbanisme spécialité Système d’Information Géographique- SIG . A l’Agence d'Urbanisme Caen Normandie Métropole -AUCAME- depuis 2018, en tant qu’assistante d’études SIG, son rôle est l’extraction d’indicateurs et la réalisation de cartographies.

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Laurie Négrier

Laurie Négrier

Guillaume Bailly

Les travaux de Guillaume Bailly (ESO) s’inscrivent dans le champ de la géographie du pouvoir et de l’aménagement de l’espace et l’urbanisme. Ils portent notamment sur la transition socio-écologique des territoires, l'innovation et la gouvernance territoriale en s’appuyant sur l’analyse spatiale et le travail de terrain. Il est impliqué dans plusieurs programmes de recherche en cours portant sur Mouv'ngo, le Pôle métropolitain Le Mans Sarthe, l’autopartage et mobilité électrique. Ses thématiques d'enseignement ont trait à l'aménagement du territoire, la gouvernance territoriale, l'e-gouvernance, la conduite de projet urbain et la géomatique [programmation, SGBDR, analyse spatiale, modélisation 3D, CAO, webmapping, usage des drones].

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Guillaume Bailly

Guillaume Bailly

Stanislas Charpentier

Stanislas Charpentier est Ingénieur d'études au sein du laboratoire Espaces et Sociétés (ESO) à l'Université du Mans. Il accompagne l'équipe de chercheurs sur différents projets de Recherche liés à l'aménagement du territoire. Ses missions vont de la production de données à l'analyse et représentation de l'information spatiale. Il est également télépilote de drone depuis 2016.

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Stanislas Charpentier

Stanislas Charpentier

Résumé

La périurbanisation désigne le phénomène d’urbanisation autour des agglomérations, le plus souvent aux dépens des espaces agricoles et naturels. Souvent perçue autour de Caen comme une simple avancée pavillonnaire, les conditions de son développement sont en réalité assez variées. De plus, ses effets sociaux et spatiaux sont différents selon les secteurs et les périmètres d’observation. Mieux comprendre les ressorts, les limites et les enjeux de cette périurbanisation conduit à analyser plus globalement la mutation des relations entre villes et campagnes.

Annexes (1)

Statistiques de visites

Du au

* Visites : "Nombre de visites qui ont inclus cette page (planche) ou nombre de visites uniques. Si une page a été vue plusieurs fois durant la visite elle ne sera comptabilisée qu'une seule fois".
** Total : sur la période sélectionnée.
*** Hits : "Le nombre de fois que le site ou cette page a été visité(e)".