Atlas Social de Caen

De l'agglomération à la métropole ?

Les familles monoparentales : concentration géographique et profils socioéconomiques variés

par Julien Lopes

planche publiée le 06 juin 2023

Les familles monoparentales se sont particulièrement développées en France au cours du 20e siècle. Constituée d’un parent (majoritairement la mère) et d’un enfant (ou de plusieurs), ces familles connaissent de nombreuses difficultés : ressources économiques, logement, mobilités, accès à certains services, etc. Où habitent-elles ? Quels sont leurs profils socio-économiques ? Le niveau de diplôme du parent influence-t-il les conditions de vie de la famille ?

Des familles monoparentales nombreuses et précaires

1On compte environ 17 000 familles monoparentales dans l’aire urbaine caennaise (Insee, 2016). D’un point de vue économique, elles sont le plus souvent considérées comme pauvres (en prenant un seuil de pauvreté à 50 % du niveau de vie médian). Malgré une part importante de familles possédant un diplôme du supérieur (37 % contre 24 % pour les autres types de famille), elles connaissent un taux de chômage (16 %) et de temps partiel (18 %) élevé. Paradoxalement, leur taux d’activité reste élevé. Ce phénomène s’explique par le faible nombre de retraités parmi les familles monoparentales, mais surtout parce que souvent une seule personne subvient aux besoins économiques du ménage. L'activité est corrélée avec l’âge du dernier enfant. Ainsi, dans les ménages où cet enfant a moins de six ans, l'activité est inférieure à 70 % tandis que lorsque cet enfant est plus âgé, ce taux augmente jusqu’à 90 %.

Figure 1 : Les familles monoparentales du parc social de l’aire urbaine caennaise plus diplômées que les autres familles

Image

Sources : Lopes J., Mellet C.

Le rôle central du parc social caennais

2En Normandie, la proportion de familles monoparentales est conforme à la moyenne nationale. À contrario, on constate leur surreprésentation dans les grands pôles urbains que sont Rouen, Le Havre ou Caen. Ainsi, parmi les familles avec enfants, l’aire urbaine de Caen rassemble plus du tiers des familles monoparentales. La localisation du parc social dans les grandes villes explique cette concentration. Dans les faits, ces familles sont relativement dépendantes des bailleurs sociaux qui contrôlent le paysage social de leur parc. Toutefois, l’analyse des flux résidentiels dans le parc social montre la volonté des bailleurs de les accueillir. Ainsi, près de 40 % des demandes effectuées en 2016 par ces familles sont acceptées contre 30 % pour les autres (familles avec et sans enfant, personnes seules).

Figure 2 : Des familles monoparentales fortement concentrées dans les quartiers d’habitat social

Image

Carte : J. Lopes, C. Mellet

On observe une attraction importante du pôle urbain caennais pour les familles monoparentales, en particulier dans les quartiers prioritaires de la ville où le logement social est majoritaire. Ces familles sont en revanche sous-représentées dans l’espace périurbain, à l’exception de quelques communes du littoral.

3La répartition des familles monoparentales répond à deux logiques de résidentialisation, liées au niveau de diplôme. La première logique, initiée par une partie de celles disposant d’un diplôme du supérieur, conduit à éviter le logement social. En outre, ces familles sont peu concernées par le chômage (moins de 5 %). La seconde logique répond davantage à une impossibilité de choix du logement exacerbée par des difficultés économiques causées par la faible qualification des familles engendrant alors une concentration des familles monoparentales dans le parc social.

Figure 3 : Le diplôme, facteur de ségrégation spatiale pour les familles monoparentales.

Image

Carte : J. Lopes, C. Mellet

Les familles monoparentales disposant d’un diplôme du supérieur habitent principalement dans le périurbain. Mais les familles avec des diplômes de plus faible niveau disposent d’emplois moins stables et subissent des difficultés dans la recherche d’un logement. Elles ont donc davantage recours aux logements sociaux localisés dans le pôle urbain caennais.

Pour citer ce document

Julien Lopes, 2023 : « Les familles monoparentales : concentration géographique et profils socioéconomiques variés », in Atlas Social de Caen [En ligne], ISSN : 2779-654X, mis à jour le : 06/06/2023, URL : https://atlas-social-de-caen.fr:443/index.php?id=1180, DOI : https://doi.org/10.48649/asdc.1180.

Autres planches in : Populations et groupes sociaux

Carte : É. Walker, C. Mellet - 2022.

Se loger dans l’aire urbaine : 50 ans de mutations

par Étienne Walker

Voirla planche intégrale 

Carte : E. Walker, C. Mellet - 2021.

La division socio-résidentielle dans l’aire urbaine de Caen en 2015

par Étienne Walker

Voirla planche intégrale 

Carte : E. Walker, C. Mellet - 2021.

« Dis-moi où tu habites, je te dirai qui tu es », La division socio-résidentielle dans l’agglomération caennaise

par Étienne Walker

Voirla planche intégrale 

Carte : J. Rivière, S. Charrier - 2020.

Les élections, miroir des inégalités dans la commune de Caen

par Jean Rivière

Voirla planche intégrale 

Carte : E. Walker - 2020.

Caen vue par l’INSEE : les 201 communes de l’aire urbaine

par Étienne Walker

Voirla planche intégrale 

Julien Lopes

Ancien étudiant en géographie

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Julien Lopes

Julien Lopes

Clément Mellet

Cartographe indépendant

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Clément Mellet

Clément Mellet

Résumé

Les familles monoparentales se sont particulièrement développées en France au cours du 20e siècle. Constituée d’un parent (majoritairement la mère) et d’un enfant (ou de plusieurs), ces familles connaissent de nombreuses difficultés : ressources économiques, logement, mobilités, accès à certains services, etc. Où habitent-elles ? Quels sont leurs profils socio-économiques ? Le niveau de diplôme du parent influence-t-il les conditions de vie de la famille ?

Statistiques de visites

Du au

* Visites : "Nombre de visites qui ont inclus cette page (planche) ou nombre de visites uniques. Si une page a été vue plusieurs fois durant la visite elle ne sera comptabilisée qu'une seule fois".
** Total : sur la période sélectionnée.
*** Hits : "Le nombre de fois que le site ou cette page a été visité(e)".