Ouest-Edel  | Atlas social de Nantes  | Plan du site  | Mentions légales  |   Flux RSS

Atlas Social de Caen

De l'agglomération à la métropole ?

L'artificialisation des terres agricoles depuis 20 ans

par Patrick Le Gouée et Guillaume Jouan

planche publiée le 12 février 2021

L’artificialisation des sols apparaît aujourd’hui comme le facteur principal de la réduction des espaces agricoles, forestiers et naturels. Ils sont remplacés par des constructions pour le logement, l’industrie, le commerce, les transports, les équipements, etc. Cette notion est assimilée à tort aux phénomènes d’imperméabilisation et d’urbanisation. En réalité, l’artificialisation va bien au-delà puisqu’elle comprend les sols imperméabilisés mais aussi les espaces verts associés au bâti et à la voirie. De ce fait, elle s’observe autant en ville que dans les espaces péri-urbains et ruraux. En croissance continue, ce phénomène entraîne une perte souvent irrémédiable des fonctions environnementales des sols et d’une diminution globale des surfaces agricoles. C’est pour cette raison que l’artificialisation est devenue un enjeu majeur du débat public.

Une consommation d’espace soutenue mais en ralentissement

1En un peu plus de vingt ans, les surfaces artificialisées ont augmenté de 2 130 ha, soit l’équivalent de 6 % du périmètre de la communauté urbaine de Caen la Mer ou de 3 000 terrains de football. Mais cette artificialisation n’a pas suivi un rythme régulier. Une phase de consommation d’espace soutenue apparaît très distinctement entre 1998 et 2012. L’artificialisation oscille alors entre 1,7 et 2,2 ha annuels par commune. Les méthodes de calcul développées par VigiSol sont précisées en annexe.

2À ce rythme, l’artificialisation aurait entraîné une disparition totale des terres agricole de Caen la Mer en 250 ans. Entre 2012 et 2019, on observe une forte décélération avec une artificialisation communale moyenne de l’ordre de 1 ha par an. Sur cette base nettement moins consommatrice, les terres agricoles seraient néanmoins vouées à disparaître en 500 ans. Ce ralentissement est lié à une prise de conscience et, depuis vingt ans, à l’apparition de plusieurs lois qui ont attiré l’attention sur ce phénomène : loi relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbain (SRU), loi portant l’engagement national pour l'environnement (Grenelle II), loi pour l'Accès au Logement et un Urbanisme Rénové (ALUR) et loi d’avenir pour l’Agriculture, l’Alimentation et la Forêt (LAAF).

Image

Lotissement de l’Avenue des Dix Acres, Route de Mathieu, à Biéville-Beuville

Photographie : VigiSol, mai 2018.

Le lotissement de l’Avenue des Dix Acres, comprenant des logements individuels et collectifs, des voies de desserte mais aussi des espaces verts a remplacé des terres agricoles cultivées.

3L’artificialisation s’est faite principalement au détriment des terres agricoles, ces dernières contribuant à hauteur de 86 % des espaces consommés. Ce sont les cultures qui ont été les plus impactées puisqu’elles comptent pour 60 % des terres artificialisées. Le principal facteur de l’artificialisation est lié à la demande croissante de logements (42 % des surfaces consommées), et notamment la construction de nouveaux lotissements. Le développement de zones industrielles et commerciales a aussi fortement participé à l’artificialisation (31 % des surfaces).

Image

Taux d’artificialisation entre 1998 et 2019

Photographie : VigiSol, mai 2018.

Le rapport entre la somme des surfaces artificialisées par commune entre 1998 et 2019 et la surface communale permet de cartographier le taux d’artificialisation des sols dans les communes de Caen la Mer. La carte révèle de fortes disparités intercommunales : entre 1 et 18 %. D’une manière générale, ce sont les communes localisées à l’Est et au Sud de Caen, dans un rayon de six à huit km, qui sont les plus concernées.

L’impact de l’artificialisation sur l’agriculture

4Si Caen la Mer ne compte que pour 7 % de la superficie du Calvados, elle a la particularité de détenir 40 % des terres départementales de très bonne qualité et 20 % des terres de bonne qualité. Elles sont principalement concentrées au Nord et à l’Ouest de Caen.

Image

Qualité agronomique des sols

Carte : VigiSol, 2018.

5L’impact local de l’artificialisation des sols sur les capacités productives de l’agriculture est important. Pendant plus de vingt ans, les sols de bonne à très bonne qualité agronomique ont représenté entre 50 % et 64 % des terres agricoles artificialisées. On fait donc le constat que les sols de bonne à très bonne qualité agronomique n’ont pas été plus artificialisés que les autres terres. Cela tient au fait que les secteurs qui se sont le plus artificialisés sont aussi ceux pour lesquels la proportion de bonnes terres est la plus faible.

Pour citer ce document

Patrick Le Gouée et Guillaume Jouan, 2021 : « L'artificialisation des terres agricoles depuis 20 ans », in Atlas Social de Caen [En ligne], ISSN : 2779-654X, mis à jour le : 12/02/2021, URL : https://atlas-social-de-caen.fr/index.php?id=546, DOI: en attente.

Autres planches in : Les aménagements urbains

Carte : AUCAME, 2019.

Caen : un centre-ville à dimension régionale ?

par Thomas Boureau

Voirla planche intégrale 

Carte : AUCAME - 2018.

La métropole de Caen au cœur de l’armature urbaine du Calvados

par Thomas Boureau

Voirla planche intégrale 

Image : Collection A. Léger.

Caen au 19 e siècle : quelle modernisation ?

par Michaël Biabaud

Voirla planche intégrale 

carte : J.-M. Cador - 2020.

De Caen-aux-Odons à Caen la Mer

par Jean-Michel Cador

Voirla planche intégrale 

Bibliographie

Le Gouée, P., 2017. Mesurer l’impact de l’urbanisation des sols et ses effets sur l’agriculture et l’environnement, in D ucommun C. et Lucot E., Les cartes et les données pédologiques. Des outils au service des territoires, Educagri Editions, 176p.

MMcKinnon A., 2009. The present and future land requirements of logistical activities, Land Use Policy, vol. 26

Ministère de l'agriculture de l'agroalimentaire et de la forêt, 2014. Panorama de la quantification de l'évolution nationale des surfaces agricoles, 126 p., http://agriculture.gouv.fr/sites/minagri/files/140514-oncea_rapport_cle0f3a94.pdf

Moura, MCP., Smith SJ. , Belzer DB., 2015. 120 Years of U.S. Residential Housing Stock and Floor Space, Plos One, 10(8), https://doi.org/10.1371/journal.pone.0134135

Polèse, M., Shearmur R. et Terral L., 2014. La France avantagée : Paris et la nouvelle économie des régions : Odile Jacob, 224 p.

Vigisol, 2015. Atlas de la consommation d'espace en Normandie et ses effets sur l'agriculture et l'environnement. Nii impression, Caen 23p.

Patrick Le Gouée

Vice-Président Vigisol et Maître de conférences en géographie et pédologue, Université de Caen Normandie, UMR 6554 Littoral - Environnement - Télédétection - Géomatique (LETG)

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Patrick Le Gouée

Patrick Le Gouée

Guillaume Jouan

Trésorier Vigisol - Chef de service Etudes et Collectivités à la Safer de Normandie

Toutes les planches de l'auteur

Les derniers dépôts dans HAL-SHS de Guillaume Jouan

Guillaume Jouan

Résumé

L’artificialisation des sols apparaît aujourd’hui comme le facteur principal de la réduction des espaces agricoles, forestiers et naturels. Ils sont remplacés par des constructions pour le logement, l’industrie, le commerce, les transports, les équipements, etc. Cette notion est assimilée à tort aux phénomènes d’imperméabilisation et d’urbanisation. En réalité, l’artificialisation va bien au-delà puisqu’elle comprend les sols imperméabilisés mais aussi les espaces verts associés au bâti et à la voirie. De ce fait, elle s’observe autant en ville que dans les espaces péri-urbains et ruraux. En croissance continue, ce phénomène entraîne une perte souvent irrémédiable des fonctions environnementales des sols et d’une diminution globale des surfaces agricoles. C’est pour cette raison que l’artificialisation est devenue un enjeu majeur du débat public.

Depuis 2010, VigiSol mène un programme de mesure sur l’artificialisation des sols à l’échelle régionale. VigiSol est une association de loi 1901 à caractère technique, scientifique et opérationnel. Elle est issue d’un partenariat entre un opérateur foncier, la Safer de Normandie, et un chercheur de l’Université de Caen Normandie spécialisé dans la géographie des sols. En mobilisant des photographies aériennes de l’IGN et des images satellitaires d’Airbus DS, il s’agit de quantifier l’extension spatiale des sols artificialisés, qualifier les formes de cette consommation d’espace et définir l’état des sols avant leur artificialisation. Véritable observatoire des surfaces artificialisées normandes depuis plus de 20 ans, VigiSol a développé en parallèle un programme de cartographie d’échelle fine de la qualité agronomique des sols, afin d’estimer la perte de capacité productive des terres agricoles liée à l’artificialisation.

Méthodologie

Elle consiste à comparer en un même lieu des photographies aériennes à différentes dates. Par superposition, il est possible de localiser les surfaces artificialisées, quantifier les emprises et qualifier l’usage des sols avant et après artificialisation.

Image

Exemple d'artificialisation

Carte : Patrick Le Gouée et Guillaume Jouan (VigiSol).

Le cadastre, Google Earth, Street View, ainsi que des contrôles visuels sont mobilisés dans les secteurs artificialisés afin de valider le travail de photo-interprétation. Les résultats obtenus aboutissent à une marge d’erreur de 2,5 %, ce qui rend la démarche robuste pour étudier de manière diachronique l’artificialisation des sols.

Le modèle SQUAT (Spatialisation de la Qualité Agronomique des Terres) développé par VigiSol permet de déterminer la qualité agronomique des sols normands et d’en proposer une représentation cartographique. Ce modèle prend en compte des paramètres pédologiques, pédo-climatiques et orographiques.

Image

Qualité agronomique des terres artificialisées pour Caen la Mer

Graphique : VigiSol.

Statistiques de visites

Du au

* Visites : "Nombre de visites qui ont inclus cette page (planche) ou nombre de visites uniques. Si une page a été vue plusieurs fois durant la visite elle ne sera comptabilisée qu'une seule fois".
** Total : sur la période sélectionnée.
*** Hits : "Le nombre de fois que le site ou cette page a été visité(e)".